Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Presentation Arizuka sCet atelier est placé sous le patronage de la Présidente en exercice de la Conférence des Ministres de l’Éducation des États et gouvernements de le Francophonie (CONFEMEN), madame Kandia Camara, Ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique en Côte d’Ivoire.
Il se tiendra au Groupe Scolaire Tierno Sileymaani BAAL (GSTS BAAL) de Guédiawaye, banlieue désavantagée de Dakar, qui constitue le laboratoire pédagogique et la base de nos e-jumelages éducatifs en Afrique en l’Ouest.

 

Video in English
Le GSTS BAAL posera ainsi les fondations du 1er réseau ouest-africain d’écoles innovantes qui vont échanger et collaborer en menant des activités pédagogiques et éducatives communes, chaque classe réalisant un carnet de voyage numérique chez ses partenaires.
Les e-jumelages Apréli@, qui bénéficient d’une reconnaissance internationale, sont une initiative africaine implémentant un usage du numérique adapté aux besoins éducationnels africains. Ils développent des usages pédagogiques innovants favorisant des pédagogies actives et collaboratives ciblées sur l’élève, considéré comme citoyen en construction du village planétaire.
La production des ressources et le déroulement des activités scolaires associent également la communauté de l’école : élèves, parents, membres de comités de gestion, collectivité locale, autorités scolaires.
Au-delà de ses effets positifs sur l’amélioration de la qualité de l’éducation dont bénéficieront les élèves des quatre écoles de Guédiawaye, la réalisation des activités d’e-jumelages favorise des attitudes de partage, de coopération, d’entraide et de solidarité, c’est -à-dire une transformation individuelle et sociale gage de développement humain et social durable. Basés sur l’échange interculturel, les e-jumelages éducatifs d’Apréli@ permettent également une meilleure visibilité des ressources numériques africaines, valorisant ainsi le patrimoine culturel, linguistique et spirituel africain.


Le GSTS BAAL, qui accueille des enfants défavorisés d’une banlieue désavantagée de Dakar, démontre ainsi qu’en dépit des difficultés, la vision et l’engagement sont capables de soulever des montagnes et d’apporter une éducation de qualité aux plus démunis, tout en ouvrant la voie de l’école africaine nouvelle, engagée dans le dialogue des cultures et la promotion de la Paix.
Le GSTS BAAL a lancé en 2014 son Programme pour l’Amélioration de la Qualité de l’Enseignement/Apprentissage par les sciences (PAQEAS). Il a organisé en novembre 2014 un 1er atelier durant lesquels les participants (enseignants, encadreurs pédagogiques) ont été initiés aux pédagogies actives et collaboratives, en mettant à profit des ressources numériques libres africaines d’enseignement-apprentissage, notamment les ressources destinées à la formation des enseignants de TESSA, centrées sur les pratiques de classe (Teacher Education in Sub Saharan Africa)
Ils ont également été sensibilisés et équipés pour devenir des enseignants mieux en mesure d’évaluer l’efficacité de leurs pratiques pédagogiques, seul et avec leurs collègues, de produire en retour des remédiations, de différencier leurs enseignements et de s’adapter aux besoins individuels de chaque enfant. Avec le soutien de la direction de l’école, ils ont développé des pratiques de travail en équipe, de partage, d’entraide et soutien réciproque, entreprenant ainsi la construction d’une communauté d’apprentissage professionnel locale. Voir leur salle des enseignant(e)s
L’atelier de novembre 2015 de formation aux e-jumelages éducatifs d’Apréli@ leur permettra d’étendre cette communauté aux enseignants partenaires, africains et non-africains. La communauté locale d’apprentissage professionnel évoluera ainsi vers une CAPE (Communauté d’Apprentissage Professionnel Etendue), appuyée sur ce 1er réseau d’écoles innovantes parti du Sénégal.
Le GSTS BAAL a su convaincre et mobiliser autour de son initiative aussi bien son environnement proche, en fédérant 3 autres groupes scolaires de Guédiawaye, que des partenaires prestigieux tels que la coopération sud-coréenne (EWB), le ministère sénégalais de l’éducation, le bureau régional de l’UNESCO, qui a apporté son appui matériel et intellectuel, des instituts de formation d’enseignants, des chercheurs en éducation, ainsi que des organisations internationales, telles que l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique (ADEA). Les résultats obtenus à l’issue de la 1ère année de l’initiative lui ont valu d’être distingués dans des conférences internationales de référence sur l’éducation et la formation.
Le patronage de la présidente de la CONFEMEN s’inscrit dans le cadre des collaborations continues entre la CONFEMEN et Apréli@ pour le développement des e-jumelages, pour lequel un groupe technique a été constitué en 2011 au siège de la CONFEMEN (Dakar).
Cet atelier constitue la 1ère étape du programme d’activités e-jumelages 2015-2016 du GSTS BAAL. Il doit permettre le démarrage des activités de la phase-pionnière début 2016, qui  privilégiera l'établissement d'e-jumelages avec des classes ivoiriennes. Pour faciliter la réalisation des activités d’e-jumelages entre les écoles de Guédiawaye et les écoles ivoiriennes partenaires, un second atelier de formation aux e-jumelages en Côte d’Ivoire, associant des personnes-ressources de Guédiawaye, devrait se tenir début 2016; à la fin de l'année scolaire, un atelier- bilan de cette phase-pionnière des e-jumelages au GSTS BAAL, associant des personnes-ressources de Côte d’Ivoire, devra permettre d'élaborer le plan d’actions 2016-2017. L'atelier sera précédé par un atelier de développement des compétences des facilitateurs internes aux stratégies d'apprentissage actif, introduites lors de l'atelier tenu en novembre 2014, et d'une réunion du comité scientifique.

Afin de pouvoir permettre la participation de nos collègues ivoiriens à l'atelier de novembre, nous lançons une campagne de financement participatif sur la plate-forme Arizuka. Nous espérons que cet appel à financement citoyen nous permettra de récolter les 4000 € qui nous manquent actuellement. En finançant le programme, vous deviendrez marraine ou parrain d’une classe africaine, qui vous informera régulièrement de ses réalisations, dans le cadre de son e-jumelage éducatif avec une classe africaine partenaire, parce qu’Il faut tout un Monde pour éduquer le Citoyen du Village Planétaire !
Si vous souhaitez participer à la construction collaborative, apportez votre pierre à l’édifice ! Chacune d’entre elles est précieuse et contribuera harmonieusement et solidement à l’émergence de l’Ecole africaine nouvelle.

Vous pouvez également adresser un chèque à l'ordre d'APRELIA, en  € exclusivement, à l'adresse : APRELIA, 12 rue Jean-Philippe Rameau, 77330 OZOIR LA FERRIERE, FRANCE