Imprimer
Catégorie : e_jumelages
Affichages : 2164

Article sur la page d'accueil du site de la CONFEMEN : E-jumelages éducatifs d’Apréli@: un atelier de formation a été organisé à Dakar
L'article : "Placé sous le haut patronage de la Présidente en exercice de la Conférence des Ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), Madame Kandia Camara, Ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique de Côte d’Ivoire, l’atelier de formation des enseignants et directeurs de cinq écoles du Programme pour l’Amélioration de la Qualité de l’Enseignement/Apprentissage par les Sciences (PAQEAS), s’est tenu, à Dakar, du 03 au 05 novembre 2015. Cet atelier, posant les bases d’un réseau ouest-africain d’écoles innovantes, a vu la participation de représentants de trois pays : Côte d’ivoire, Mauritanie et Togo, ce qui facilite le démarrage des e-jumelages entre lesdits pays.

L’atelier avait pour objectif de former les enseignants de cinq écoles de la banlieue dakaroise aux e-jumelages éducatifs d’apréli@. Pendant 3 jours, les enseignants ont, à travers les ateliers de co-construction, mis des scénarii de mise en œuvre d’e-jumelages. Ils ont, en effet, discuté des thèmes, du rôle des acteurs, des facteurs de réussites et des entraves et enfin proposé des solutions pour mener à bien les e-jumelages éducatifs. L’atelier a été aussi le cadre de mise en pratique des e-jumelages avec l’utilisation de la tablette Qelasy, 1ère tablette éducative africaine, développée par une entreprise ivoirienne et choisie par l’Etat ivoirien pour l’intégration du Numérique dans son système éducatif, dans le cadre du programme national e-éducation..

La réalisation des activités d’e-jumelages favorise des attitudes de partage, de coopération, d’entraide et de solidarité, c’est-à-dire une transformation individuelle et sociale favorisant le développement humain et social durable, nécessaire au développement durable.

Représentant la Présidente en exercice et le Secrétaire général, Mme Carole Garceau, conseillère en politiques éducatives, a rappelé l’engagement de la CONFEMEN qui, depuis 2011, a mis en place un comité technique avec l’Apréli@ afin de s’assurer que les résultats de la phase pilote des e-jumelages puissent être évalués, pris en compte, adaptés et améliorés, de manière à poser les bases d’un véritable réseau d’écoles africaines qui met à la disposition des enseignants, des directions d’établissement et de la communauté éducative un ensemble de ressources numériques pour mener des activités pédagogiques entre classes africaines de différents pays et entre classes africaines et d’autres régions du monde. Mme Garceau a également rappelé l’intérêt que la CONFEMEN accorde au numérique pour l’amélioration de la qualité de l’éducation comme en témoigne le thème de sa 55e Session ministérielle tenue en 2012 à Ndjamena: « la diversification de l’offre de base : les grands défis de l’école de demain en lien avec le développement durable et les TIC ».

La représentante de la CONFEMEN a aussi souhaité que l’atelier serve à répandre l’utilisation du numérique dans l’enseignement et l’utilisation des ressources éducatives libres africaines. Mais surtout, qu’il contribue à former de futurs citoyens capables non seulement de participer activement au développement de leur pays, mais aussi de communiquer, d’innover et de s’ouvrir à eux-mêmes et au monde.

Les résultats d’ensemble de cet atelier de formation sont positivement appréciés et permettent de s’engager dans la mise en œuvre effective des e-jumelages entre écoles africaines. Toutefois, la CONFEMEN recommande d’envisager la régulation des actions menées dans le cadre des e-jumelages, leur évaluation et l’ouverture du projet à d’autres pays."