Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Le Groupe de Travail sur l’Education non Formelle en Afrique souhaite inviter, au nom de l’ADEA (Association pour le développement de l’Education en Afrique), tous experts et institutions à soumettre des offres sur des travaux de recherche et des études analytiques sur des expériences de mises en œuvre réussies qui proposeraient des voies et moyens à mettre en branle pour réaliser effectivement les objectifs du sous thème  « Mettre en œuvre une éducation à la renaissance culturelle africaine et aux idéaux du panafricanisme pour favoriser l’intégration continentale et la naissance des Etats-Unis d’Afrique (confédération ou fédération) ».

Dans une 1ère phase, ces candidats soumettront des résumés (« abstracts ») qui serviront de base pour la sélection des contributeurs. Ces travaux peuvent concerner des études de cas dans le cadre de mises en œuvre d’expériences réussies ou de bonnes pratiques ; Ils peuvent concerner des compte rendus de recherches qui ont démontré leur valeur ajoutée dans la réflexion engagée au plan continental pour faire face aux défis majeurs que rencontrent les pays dans la mise en place d’une éducation à la renaissance africaine, aux idéaux de panafricanisme et à l’intégration africaine.

Les résumés peuvent aussi concerner des rapports de consultation ou des synthèses de travaux qui ont le potentiel de pouvoir impacter sur l’éducation à la renaissance et à l’unité africaine.
Ces résumés devront obéir aux cadres habituels qui caractérisent ce genre de documents. Il faudrait, en particulier qu’ils présentent un justificatif, le but et les objectifs, les hypothèses de travail et les questions majeures que le travail doit chercher à explorer, les limitations à entrevoir pour la pleine réalisation du travail, la méthodologie proposée pour circonscrire ou atténuer les effets de ces limitations, les attentes en matière de produite finaux et les leçons qu’on espère en tirer, le tout dans la perspective d’une mise en œuvre efficace du Programme 2030 et de l’Agenda 2063.

Le GTENF et ses partenaires ont déjà identifié six axes de réflexion qui renvoient aux six constats majeurs observés lors de tentatives d’implémentation d’une éducation à la renaissance africaine, au panafricanisme et à l’intégration continentale. Le résumé doit s’inscrire par rapport à ces axes qui se déclinent comme suit :
1) Documentation des valeurs et cultures traditionnelles africaines pouvant être incorporées en éducation pour soutenir, à la base, l’intégration africaine ;
2) Promotion de l’histoire africaine dans le curriculum pour construire le présent et mieux envisager le futur ;
3) Développement d’une éducation africaine basée sur une approche humaniste pour construire une identité commune dans la diversité culturelle ;
4) Intégration de la renaissance africaine dans les cultures populaires contemporaines par le biais de l’éducation ;
5) Soutien à la création des Etats-Unis d’Afrique à travers une éducation intégrée ;
6) Promotion d’une gestion et d’un pilotage intégrés des systèmes éducatifs ;

Les résumés ne doivent pas « excéder 5 pages (Palatino linotype 11). Ils devront comporter des indications sur le temps et les ressources nécessaires à leurs réalisations, conformément au calendrier général de la Triennale.

Ils seront présentés à la rencontre sous régionale qui se tiendra à Luanda, lors de la dernière semaine de juillet, l’un des objectifs de cette rencontre étant d’explorer avec les pays qui s’y retrouveront, ces résumés, de sélectionner les plus pertinents, de les affiner si besoin et/ou de les compléter et d’engager le processus de contractualisation pour le travail proprement dit.

Les résumés doivent être adressés à la Coordination du GTENF indiquée dans les entêtes du présent appel à contribution et/ ou aux adresses indiquées ci-dessous avant le Vendredi 24 juin 2016 à 17 :00 heure de Ouagadougou, Burkina :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cc : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L'appel