Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 1842Source : Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes (France), Rapport publié le 22 février 2017.
"L’école est un haut lieu de socialisation et donc de développement intellectuel, social et affectif : les élèves y passent environ 30 heures par semaine pendant les 18 ans que dure en moyenne leur scolarisation. Elle est également à l’image de la société : elle est traversée par des inégalités sociales, liées à l’origine sociale ou au sexe, qu’elle peut reproduire. Pour changer durablement les mentalités et déconstruire les stéréotypes de sexe, l’éducation à l’égalité doit commencer dès le plus jeune âge.


Si la mixité est instaurée depuis 1975 à l’Ecole, elle ne garantit pas l’égalité. Les travaux de recherche le montrent depuis 20 ans : les personnels enseignants et d’éducation sont aux prises, comme l’ensemble de la société, avec les stéréotypes sexistes :

- les enseignant.e.s interagissent en moyenne plus fréquemment avec les garçons (56 %) qu’avec les filles (44%) ;

- dans les programmes comme dans les manuels scolaires, l’importance des femmes est minorée et elles restent cantonnées à des rôles traditionnels : dans les manuels de CP, les femmes représentent 40% des personnages et 70% de ceux qui font la cuisine et le ménage, mais seulement 3% des personnages occupant un métier scientifique ;

- l’orientation des élèves enferme filles et garçons dans des trajectoires déjà tracées, au détriment de l’insertion professionnelle des filles : en Seconde générale, parmi les élèves ayant 10 de moyenne, 27% des filles et 41% des garçons en classe vont demander une Terminale S.

Enseigner est un métier qui s’apprend, enseigner de manière égalitaire s’apprend également et fait partie des missions des personnels. Pour mener cette mission à bien, les enseignant.e.s, comme tous les personnels d’éducation, doivent y être formé.e.s..." Plus...