Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

Elle se tiendra début novembre 2015, à Guédiawaye (Sénégal) à l'issue de l'atelier de formation aux e-jumelages d'Apréli@, qui rassemblera au GSTS BAAL des représentants des 4 écoles engagées dans le PAQEAS*. Cet atelier permettra aux enseignants de réinvestir les pratiques pédagogiques actives acquises lors du 1er atelier PAQEAS dans les activités menées avec des classes distantes, notamment ouest-africaines et indiennes.
Ces écoles constituent le laboratoire pédagogique du PAQEAN (Programme d’Amélioration de la Qualité des Enseignements-Apprentissages par le Numérique), RAMPE (Recherche Action Modélisation Passage à l’Echelle) vers l’école de qualité pour tous.
La mission du conseil scientifique consiste à conseiller et assister l'équipe de chercheurs, coordonnée par le Rocaré, en produisant des avis et recommandations sur la pertinence et l'efficacité de ses travaux. Ses membres le sont à titre personnel, sur la base de leur expertise, et non en tant que représentant d'une structure. Le conseil est présidé par le Pr Djénéba Traoré.
Les 1ers membres du CS, en cours de constitution : Mamadou Ndoye, Edem Adubra, Mike Solly, Fatou Diop, Rokhaya Fall Diawara, Abdoulaye Barry, Haoua Koné Tago, Ahlin Byll-Cataria, Hamidou Boukary, Pr Alioune Moustapha Diouf, Pr Mohamed Maïga, Dr Emile Bih, Dr Mohamed Chérif Diarra.


Le PAQEAN entend produire un nouveau modèle de développement professionnel continu et collaboratif des enseignants soutenu par le numérique, à même de favoriser la réussite de l’Ecole pour tous, de 6 à 16 ans.
Il met en œuvre des pédagogies actives et collaboratives appuyées sur des pratiques innovantes, de Ressources Educatives Libres (REL) africaines bénéficiant d’une reconnaissance internationales, notamment celles de TESSA et d’Apréli@.
Il développe une CAPE (Communauté d’Apprentissage Professionnel Etendue), qui favorise le co-développement professionnel entre pairs proches et distants.
Ce modèle de co-développement professionnel au sein de l’établissement peut se décliner à tous niveaux, du pré-scolaire aux instituts de formation d’enseignants.
Ciblant prioritairement l’Afrique de l’Ouest, le PAQEAN instaure des synergies/complémentarités avec des initiatives proches, notamment au Sénégal, et crée les bases d’un réseau ouest-africain d’écoles et d'enseignants partenaires.
Afin de fédérer tous les types d’expertises concourant à l’atteinte durable des objectifs, il a constitué un groupe de partenaires d’excellence, parmi lesquels des instituts de formation d’enseignants, des établissements ouest-africains, des start up françaises et africaines, des ONG, des associations françaises et africaines, des collectivités locales africaines, et des réseaux de chercheurs.
L’ensemble des activités est en effet accompagné et suivi par la recherche en éducation, de façon à documenter le processus et mesurer :
• les impacts sur :
- l’évolution des pratiques et postures enseignantes et leurs effets sur l'expérience éducative des élèves
- les capacités des enseignants, notamment dans l’utilisation efficiente des TIC au service des objectifs d’apprentissage
• les usages et effets des outils et supports techniques, notamment les supports nomades.
ceci afin de proposer une modélisation pour l’intégration réussie des TIC à même de faciliter l’atteinte des objectifs d’apprentissage de l’enseignement fondamental par tous les jeunes, en mettant l’emphase sur la qualité des enseignants, tout en prenant en considération les questions d’efficience et de durabilité sur tous les plans.
Pour assurer la rigueur de la recherche, le projet met en place un comité scientifique de haut niveau.

*Programme d’Amélioration de la Qualité des Enseignements-Apprentissages par les Sciences. Le PAQEAS est soutenu par le coopération sud-coréenne.