Il faut tout un monde pour éduquer le citoyen du village planétaire

thumb 2135Source : ADEA

Un extrait du rapport de la Fondation Mastercard sur l'enseignement secondaire en Afrique : préparer les jeunes à l'avenir du travail

Pour mieux comprendre les pensées, les expériences et les préoccupations des jeunes africains en matière d’enseignement secondaire, il est essentiel d’écouter la voix des jeunes eux-mêmes. Leurs perspectives sont notamment absentes dans plusieurs discussions politiques sur l'enseignement secondaire. Pour repenser l'enseignement secondaire afin de répondre aux besoins des jeunes qui entrent sur le marché du travail, il est essentiel que leurs expériences et leurs besoins soient entendus.

 

L'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) a sélectionné six jeunes ambassadeurs parmi plus de 1.500 candidatures à travers le continent. Le processus de sélection rigoureux a tenu compte de l'âge, du contexte régional, du sexe, des handicaps et de la diversité linguistique.

En 2018, les jeunes ambassadeurs ont été chargés de recueillir les points de vue et les opinions des jeunes de toute l'Afrique pour mettre en évidence les domaines et les opportunités où l'enseignement secondaire peut mieux préparer les jeunes à l'avenir du travail. Le travail s’est étalé sur une période de neuf mois, rassemblant les résultats d'un large éventail et d'un vaste réseau de jeunes.

À l'issue de leurs recherches, les jeunes ambassadeurs se sont réunis à Abidjan en janvier 2019, aux côtés de l'ADEA et de la Fondation Mastercard pour identifier, discuter et convenir des thèmes récurrents les plus significatifs issus des discussions et formuler des recommandations pour aborder les problèmes. A partir du rassemblement d'Abidjan, les conclusions présentées dans ce document ont été développées.

Voir l'article complet